Vous êtes ici

Vers un système d’information géohistorique (4D) des îles d’Hyères. L'information géographique des îles de Port-Cros, Porquerolles et du Levant en 3D en 1812.

L’information géographique est au cœur des processus de décision. À la cartographie classique sur support papier, se sont substitués peu à peu les systèmes d’information géographique, apparus dans les années 1980. Ils permettent de visualiser des couches d’information différentes et de faire des requêtes spatiales. Ils ont permis au Parc national de Port-Cros de publier en 2001 un Atlas d’un peu plus d’une cinquantaine de cartes thématiques. Ce fut sa dernière publication d’envergure et de référence en matière de cartographie papier avec une approche purement cartographique sans base de données structurée.

En 2016-2017, le Parc national de Port-Cros a commencé à se doter d’un véritable système d’information géographique (SIG) i.e. de bases de données interrogeables reliées à des informations géographiques de façon à pouvoir spatialiser les données environnementales collectées sur le terrain par le service aménagement ou le conservatoire botanique méditerranéen par exemple.

L’IGN a fourni un modèle numérique de terrain (MNT) relativement précis issu de données acquises par scanner laser tridimensionnel (Lidar) aéroporté, dans un programme « Litto3D » de mesure du littoral français en 3D.

 

Données Litto3D® et cadastre napoléonien de 1827 géoréférencé