Vous êtes ici

Programme international pluriannuel "Blocus et embargos dans les relations internationales du XVIIIe siècle au XXIe siècle"

Les blocus et les embargos constituent une pratique active des Etats depuis le XVIIIe siècle dans les relations internationales et jusqu’à aujourd’hui. La chronologie traditionnelle est dépassée pour introduire l’analyse du blocus dans un temps long qui distinguerait les tournants majeurs de la Révolution française et de l’Empire, puis de la Seconde Guerre mondiale. Cette approche facilite la connaissance du blocus dans les mentalités des sociétés qui se distinguent des traces économiques et financières à l’échelle des administrations et des entreprises. La mémoire nationale du blocus est parfois traumatique (Allemagne XIX-XXe s.), objet des propagandes et des falsifications de la mémoire. Ancienne, la notion a d’abord été définie à la faveur des sièges et des occupations militaires.

Dans un long temps historique qui répond à une chronologie des relations internationales, une approche interdisciplinaire des blocus offre l’approche d’un phénomène historique, économique et juridique original. L’ambition du programme est de provoquer le travail commun des historiens, des juristes, des politistes, des économistes et des praticiens (Etats, Organisation internationales, ONG) pour comprendre ce phénomène permanent dans le système international. 

 

Quatre entrées problématiques délimitent a priori le champ d’exploration des blocus et des embargos.

 

1 Le régime juridique des blocus et de l’embargo 

-Les notions du blocus et de l’embargo dans le droit.

-Une chronologie originale des blocus de la fin du XVIIIe  à 2011.

2 Politique internationale des blocus

-Il existe une « diplomatie de blocus », en temps de paix et de guerre, et des stratégies de mise en œuvre.  Il y a à comprendre les diplomaties nationales du blocus, à l’instar de celle américaine depuis 1945.

-La mise en œuvre pratique des blocus et des embargos se fait par l’action d’Etats et d’organisations internationales, selon des procédures précises : peut-on parler d’une « diplomatie de l’embargo » ?

-Les acteurs non-étatiques offrent une autre échelle d’analyse des blocus et embargos dans les relations internationales.

3 Economie des blocus

-Le blocus économique se place d’abord sur le terrain des idées économiques et politiques.

-Les expériences nationales offrent une variété de cas de figure d’un phénomène pluriel. Elles permettent de comparer une approche combinée et une typologie.

-Un avatar de la guerre économique des entreprises fait passer à l’échelle microéconomique.

-Se prémunir des blocus est une réponse politique et stratégique des Etats.

4 Vivre le blocus

-Travailler sous blocus et embargo ; forcer le blocus et « débloquer ».

-L’administration des conséquences du blocus révèle une adaptation des Etats, des économies, des organisations internationales des acteurs non étatiques, des tiers.

-Endurer le blocus montre des adaptations aux effets de la pénurie. Aspects humanitaires, sanitaires, médicaux et  démographiques

- L’imaginaire des blocus et la mémoire des blocus et les traumatismes.